Les allocations chômage (ARE) pour les créateurs d’entreprise

Il est bien entendu possible de mettre à profit une période de chômage pour créer ou reprendre une entreprise. Comme l’explique Bercy, le créateur ou le repreneur peut alors, dans certaines conditions, continuer à bénéficier de son allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) pour faciliter la réalisation de son projet. Pour rappel, l’ARE est une allocation journalière versée chaque mois aux salariés involontairement privés d’emploi, calculée à partir des salaires perçus dans les 24 ou dans les 36 mois précédant la fin de leur contrat, primes comprises.

Cumuler nouveau revenu et allocation

Si le futur entrepreneur reçoit déjà l’ARE, il peut continuer à la percevoir sous réserve de maintenir chaque mois ses démarches d’actualisation de sa situation à Pôle emploi en déclarant, en outre, ses nouveaux revenus de créateur. L’allocation est alors diminuée d’un pourcentage du nouveau revenu perçu (70 %). En revanche, si l’intéressé ne recevait pas déjà l’ARE, il peut en faire la demande auprès de Pôle emploi et il percevra alors l’allocation s’il répond aux conditions d’attribution.


À noter : le cumul du nouveau revenu avec la perception de l’ARE ne peut pas dépasser le montant de l’ancien salaire brut.

Pour consulter la fiche pratique, rendez vous sur la page dédiée du site du ministère de l’Économie et des Finances.

Newsletter

Actualités ACCIOR

En vous inscrivant à cette newsletter, vous recevrez : 
- des invitations pour les événements ACCIOR,
- des actualités sur le cabinet et son développement.
(1 mail par mois en moyenne).
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.